Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Pas facile de répondre aux questions des préados quand il s’agit d’amour et de sexualité. Pour profiter des explications de Titeuf, direction le très médiatique «  Zizi sexuel ». Depuis le 2 juin et jusqu’au 3 mars 2013, l’exposition adaptée du célèbre « Guide du zizi sexuel » de Zep est au Forum des Sciences de Villeneuve d’Ascq.

Le parcours est construit autour de l’univers de Zep et de son célèbre personnage de bande dessinée Titeuf, écolier à la crête blonde. Il commence dans les chambres de Titeuf et Nadia, les deux petits héros. Entre les murs de ces deux pièces, idéales pour rêver d’amour loin des questions des parents et des railleries des copains, les 9-14 ans testent la force de leur amour avec « l’amouromètre », engin en forme de cœur. « C’est simple » nous dit Grégory, 10 ans « il faut serrer le cœur le plus fort possible pour qu’il se mette à chanter ». Une chanson d’amour, bien entendu. Là, les jeunes apprennent aussi à écrire une déclaration d’amour. Léa, 11 ans, en imprime une pour « Théophile », tandis que sa petite sœur Cloé s’enthousiasme pour la marguerite qui lui permet de savoir si son amoureux, dont elle ne veut pas révéler le nom, l’aime à la folie ou pas du tout. Tous découvrent finalement comment on embrasse grâce à l’ingénieuse « essoreuse de langues ».

Ensuite, passage obligatoire dans la salle de bain pour découvrir les effets de la puberté sur son corps. Les ados les expérimentent avec de drôles de machines comme l’étrange « zizi piquet » qui simule l’érection avec humour ou le « pubertomatic » permettant de voir son corps se métamorphoser. Les jeunes, très pudiques, écoutent et lisent calmement. Ils posent toutes les questions qui les préoccupent sans complexes dans le love phone avant de se diriger vers le jardin secret et la salle de classe. Dans ces espaces, des dessins animés les informent sur la contraception ou les maladies sexuellement transmissibles et les mettent en garde notamment contre l’inceste et la pédophilie.

 Une expo qui met tout le monde d’accord

« Ce n’est pas facile de traiter cette thématique là en famille » raconte Franck Marsal, directeur du Forum des Sciences au micro de Grand Lille TV.  Pourtant, « les adultes ont un rôle d’accompagnateur, d’écoute, de conseil. Ils ne savent pas toujours comment s’y prendre. Là, on leur donne l’occasion de le faire dans la joie, la bonne humeur et le jeu ». Pour la muséographe Dorothée Vatinel, l’une des conceptrices de l’exposition, le parcours permet surtout de redonner une image positive à l’amour et à la sexualité. Selon elle, les préados « croulent sous les infos. Mais pas forcément les plus réjouissantes : la plupart du temps, ils entendent parler de sexualité avant de partir en colonies de vacances ou quand un énième affaire de pédophilie est dénoncée dans les médias. Bref, toujours sur un mode violent et négatif. Il était urgent de redonner à la sexualité et à l’amour une image positive. » A la sortie du Forum des Sciences, les parents sont unanimes. « Il y a si peu d’éducation sexuelle à l’école, c’est super d’avoir une exposition comme celle-ci à côté de chez nous » affirme une maman. « Tout est expliqué avec beaucoup d’humour, des images, des mots simples. Nous, parents, on n’aurait pas mieux fait ! » ajoute un papa.

A la fin de ce parcours ludique et pédagogique, les 9-14 ans ont la méga classe : ils savent tout sur le fonctionnement de l’amour entre deux personnes.

C.M.

Publicités