Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Sylvain Naudin est fier. Ce petit-fils de mineur signe la réalisation du rappeur parisien Dil’Mic, « Le passé nous rattrape », avec Spencer et la production Dil’Mic Adler et No blabla.

Sa carrure imposante témoigne de son passé dans la protection rapprochée. Au début des années 2000, Sylvain Naudin est le garde du corps de personnalités politiques de haut rang dont Jacques Chirac, Lionel Jospin et Martine Aubry. Jusqu’à ce que son rêve d’enfant ne refasse surface. A neuf ans, Sylvain Naudin est un garçon gringalet, passionné par les films d’actions avec Bruce Lee et Jean-Claude Van Damme. Il placarde des posters de ses deux acteurs préférés sur les murs de sa chambre et rêve d’un avenir dans le milieu du grand écran. « Je répétais toujours à ma mère que je voulais ressembler à Jean-Claude. Je voulais avoir des biscotos comme lui. » Il enchaîne les séances de musculation et se met à l’aikido jusqu’à atteindre le grade de 4e dan. « Mes proches me répétaient toujours que je n’allais pas y arriver, que j’étais un gars du Nord, que jamais personne ne me donnerait ma chance. Moi, je n’écoutais que moi et ne pensais qu’au cinéma. »

Il y a dix ans, ce père de famille décide de tout plaquer pour, enfin !, atteindre son objectif : devenir acteur dans des films d’action. « J’ai pris le TGV pour Paris-gare du Nord sans un sou en poche, se souvient-il. Courageux, il arpente les rues de la capitale et frappe à toutes les portes. « Aucun producteur n’a voulu me rencontrer. » Sauf Luc Besson. « Je lui ai fait une démonstration d’arts martiaux. Il a été bluffé. » Toujours très sûr de lui, il sympathise avec le rappeur Dil’Mic et accepte d’écrire le scénario de son prochain clip. « J’avais une idée en tête. J’ai écris le scénario en dix minutes. Ma femme l’a lu et m’a dit : « ça fait très film d’action ! ». » Le tournage a eu lieu pendant un week-end d’octobre 2011 dans la région.

Aujourd’hui, le clip est diffusé sur Youtube et Dailymotion. Sur les chaînes musicales L’Enorme TV et NRJ 12 également. « Le clip tourne même en boucle sur une chaîne africaine. Et aux USA ! » Sylvain Naudin n’en revient pas : il bénéficie maintenant d’une certaine notoriété.

Passionné par ce qu’il réalise, mais conscient du chemin qui reste à accomplir avant d’atteindre le même niveau de célébrité que Jean-Claude Van Damme, Sylvain Naudin multiplie les projets. Le scénario du deuxième clip de Dil’Mic est écrit, le tournage aura lieu en fin d’année dans la région.Mais que tous ceux qui le connaissent se tranquillisent : jamais Sylvain Naudin ne tombera dans les travers du show-business. Il le jure.

C.M.

Publicités