Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

La limitation de vitesse pour les poids lourds est abaissée à 80km/h sur autoroutes et routes à 2×2 voies sur le réseau routier de l’État (A1, A22, A 23, A25, A27, section de la RN41 à l’approche de l’A25 dans le sens La Bassée vers Lille, RN227) et sur le réseau départemental situé en métropole (RD652 dite Rocade Nord-Ouest dans sa totalité entre l’autoroute A25 et Wasquehal et une partie de la RD656 sur environ 3,5 km entre son échangeur n°8 et l’autoroute A22) , a annoncé vendredi la Préfecture du Nord dans un communiqué.

Image

Cette mesure entre en vigueur dès aujourd’hui. La verbalisation des infractions interviendra quant à elle au terme d’une période de transition, à la fin du mois de septembre.

L’instauration de la vitesse différenciée s’accompagne de l’installation de trois nouveaux radars discriminants, implantés sur l’A1 et la RN41, qui permettront de contrôler les limitations de vitesse spécifiques à chaque type de véhicules, automobiles et poids lourds.

La mise en place de ce dispositif s’inscrit dans l’ensemble des actions menées par l’Etat et les collectivités pour améliorer la sécurité routière et les conditions de circulation dans l’agglomération lilloise. Le préfet s’est félicité de cette action commune et cohérente entre les différents gestionnaires de routes que sont l’Etat et le Conseil général, en lien avec les préconisations du plan de déplacement urbain (PDU) 2010-2020 de Lille Métropole.

Depuis juillet 2011, les vitesses autorisées sur le réseau routier de la direction interdépartementale des routes (DIR) Nord au cœur de l’agglomération lilloise avaient été harmonisées, en concertation avec les collectivités et les services de l’Etat, avec la généralisation du 90 km/h en cœur d’agglomération et l’extension du 110 km/h en approche des zones urbaines denses.

Depuis le début de l’année 2013, le nombre de morts sur les routes est en recul de 27 % (40 tués contre 55 un an plus tôt, pour les 8 premiers mois de l’année). Les nombres des accidents et des blessés évoluent aussi à la baisse (accidents : 1 003 contre 1 147, soit -12,6% – blessés : 1 249 contre 1 424, soit -12,3 %). Le nombre de blessés hospitalisés enregistre une baisse plus importante de 20,3% (505 contre 634).

C.M.

Publicités