Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Le comité régional de tourisme lance une campagne de publicité pour tenter de séduire de nouveaux touristes dans le Nord – Pas de Calais. Un clip est diffusé en ce moment dans les salles de cinémas de Paris, Lyon, Nantes, Beauvais et Compiègne.

3imagestourisme

Notre région recèle de trésors touristiques parfois inattendus : panoramas, espaces préservés, richesses patrimoniales, musées, rendez-vous folkloriques… de quoi ravir les amoureux de plaisirs culturels et les curieux avides de découverte. Malheureusement, nous sommes bien les seuls, nous nordistes, à le savoir. Actuellement, 70 % des Français reconnaissent ne pas connaître le Nord – Pas de Calais. Et s’ils ne connaissent pas, ils ne viendront pas nous rendre visite.

Face à ce constat, le comité régional de tourisme a décidé de réagir. Un film publicitaire de deux minutes a été réalisé pour tenter d’exploiter ce potentiel important de touristes. Projeté depuis le 11 septembre et jusqu’au 17 septembre dans 218 salles de cinéma à travers toute la France, il présente les grands atouts de la région : littoral, carnaval, Vieux-Lille, convivialité et musée, sur la musique « Barbed wire in the fire » d’Ace out.

La vidéo est visible ici

Devant l’Office de Tourisme de Lille

Si 70 % des Français ne connaissent pas la région, il y en a qui la choisissent pour les vacances ou le week-end. C’est par exemple le cas de Cédric et Patrice, deux frères séparés par des centaines de kilomètres tout au long de l’année. Cédric est nordiste, Patrice est périgourdin. Lorsqu’il rend visite à son frère, il en profite pour visiter Lille et sa région. Fin août, ils ont participé à la première visite de Lille au guidon d’un vélo hollandais avec leur famille. « Nous avons découvert l’histoire de la Ville, nous sommes passés par le parc de la Citadelle, la Place de la République, le Beffroi et le Vieux-Lille » dit Cédric, qui ne connaissait pas bien Lille. « Lille a beaucoup a offrir aux touristes, poursuit Patrice. Son histoire, marquée par l’industrie, est très riche ; Son architecture très diversifiée ; et puis on passe de Lille la citadine, à Lille la verte. C’est super agréable. »

DSC_0546

Mais où sont les Britanniques ?

Les Français ne « montent » pas forcément, c’est un fait. Mais les Britanniques ne « descendent » plus autant qu’avant non plus ! Selon l’INSEE Nord – Pas de Calais, cela s’explique par la baisse du taux de change entre la livre et l’euro, la baisse du pouvoir d’achat au Royaume-Uni (comme dans le reste de l’Europe), et à la multiplication des lignes aériennes low cost entre le Royaume-Uni et les autres régions de France. Alors, au cours des cinq dernières années, le Nord – Pas de Calais a perdu 360 600 arrivées de britanniques (- 44%) et 571 500 nuitées (- 46 %). Pour inciter les britanniques à nous rendre visite, le comité régional de tourisme met en place régulièrement des campagnes de communication outre manche, comme les affiches publicitaires placardées récemment dans le métro londonien.

crt

C.M.

Publicités