Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Depuis trente ans, le métro révolutionne notre manière de circuler dans la métropole lilloise. Pour donner un coup de jeune au métro lillois, Lille Métropole Communauté Urbaine a décidé de le rénover. Les nouvelles rames choisies par la communauté urbaine exigent des travaux dans les stations. Les chantiers ont débuté lundi.

Pour accueillir des rames de 52 mètres de long, qui permettront d’augmenter la capacité d’accueil des usagers de la Ligne 1 en 2016, les travaux de nuit s’intensifient dans les stations depuis lundi, date du début des installations des différents matériaux. L’objectif de ce chantier : rallonger les quais d’une ligne mise en circulation en 1983, afin qu’ils puissent accueillir des rames de 52 mètres d’ici trois ans (contre 26 aujourd’hui). Les premiers arrivages de béton et de marteaux-piqueurs ont été pour les stations de Caulier, Fives, Marbrerie, Hellemmes et Lezennes.

Dans les dix-huit stations de la Ligne 1, en plus des quais qui auront doublés d’ici à 2016, les équipes de Lille Métropole créeront des escaliers et installeront des portes palières pour isoler le quai des voitures. Jusqu’au début de l’année prochaine, Lille Métropole adaptera aussi les réseaux d’alimentation électrique.

metro

Ce projet, dont le coût a récemment été évalué à 629 millions d’euros, permettra aux usagers de traverser la ville avec un temps d’attente réduit et un meilleur confort.

Des rames fabriquées par Alstom Petite-Forêt

En mai dernier, Alstom avait annoncé avoir été retenu comme attributaire pressenti à l’unanimité par la commission d’appel d’offre de Lille Métropole pour moderniser le métro lillois. Il était en compétition avec les groupes Bombardier et Siemens. Selon la communauté urbaine de Lille, l’offre d’Alstom « est celle générant les plus faibles coûts de fonctionnement sur le long terme et prévoit un système de pilotage automatique offrant une grande souplesse d’exploitation et un large choix de design pour le nouveau matériel roulant ».

Ce contrat porte notamment sur la fourniture de 27 rames de métro automatiques ainsi qu’un système de signalisation modernisé. Le groupe précise que les rames seront conçues sur le site de Petite-Forêt, près de Valenciennes.

Le modèle « boa »

Le modèle retenu est un métro en « boa », avec quatre wagons assemblés sans séparation formant un espace intérieur d’un seul tenant.
Alstom annonce également que le nouveau matériel réduira la consommation d’énergie de 20 % par rapport aux rames actuellement en circulation, et promet une information des passagers « enrichie » par des écrans multimédia. Lille Métropole salue la « grande souplesse d’exploitation » offerte par le nouveau système de pilotage automatique prévu par Alstom.

rame-metro-lille-metropole-alstom

Pour découvrir en vidéo à quoi ressemblera le métro lillois en 2016, c’est ici.

C.M.

Publicités